Acheter et vendre en viager près de Paris (Île-de-France), et Ajaccio (Corse)

Le viager est une technique de vente spécifiquement française. C’est un contrat dans lequel les droits et les obligations des signataires sont limités à la durée de vie de l’un d’eux ou d’une des personnes qu’ils désignent.

La vente en viager présente par rapport à un acte de vente ordinaire deux particularités :

– D’une part, alors que dans une vente ordinaire, l’acheteur paie une fois pour toutes le prix convenu, dans la vente en viager l’acheteur paie la totalité ou une partie du prix sous la forme d’une rente, qui est versée périodiquement pendant toute la durée de vie du vendeur ou de la personne qu’il désigne.

Le versement qui peut être fait au moment de la vente s’appelle le « bouquet », les versements ultérieurs constituent la « rente », celui qui vend est appelé « crédirentier » et celui qui achète est appelé « débirentier ». On dit enfin que la rente est « sur la tête de telle personne » pour désigner celui ou celle dont la disparition marquera la fin de l’obligation de verser la rente.

– D’autre part, le vendeur peut se réserver, soit un droit d’usage et d’habitation s’il souhaite continuer d’occuper le logement, soit se réserver un droit d’usufruit pour l’occuper personnellement ou encore en percevoir des revenus.

Dans les deux cas de réserve cités, on parle de «viager occupé », avec réserve de droit d’usage et d’habitation généralement. A contrario, si le crédirentier n’émet aucune réserve, on parle de « viager libre ». La rente qui est servie au vendeur peut ne pas être constituée sur sa propre tête mais sur celle  d’une autre personne.

La vente en viager est un contrat « aléatoire », c’est-à-dire faisant place au hasard puisque, bien évidemment, la durée de vie de l’engagement n’est pas connue à l’avance. Le débirentier s’engage donc à verser une rente sans connaître, au moment où il s’engage, le nombre d’échéances qu’il aura à verser.

Nous intervenons dans toute l’Île-de-France (Paris) et en Corse (Bastia, Ajaccio).

Paris vue du ciel

Les avantages apportés par le viager au « crédirentier » à Paris, en Île-de-France et en Corse

Réaliser vos projets de viager à Paris et en Île-de-France

Cette méthode vous permet de répondre à vos projets de loisirs, voyages, spectacles, rêves…

Pourquoi ? Parce qu’avec ou sans héritiers, propriétaire d’un bien immeuble, vous pouvez le faire en cédant votre viager, ce qui vous permet d’assurer un capital initial
(dit « bouquet »), un revenu fixe et régulier, tout en conservant la jouissance du bien vendu jusqu’au décès.

De plus, en cas d’arrêts des paiements de l’acheteur, vous (en tant que crédirentier) qui êtes protégé par une hypothèque de premier rang, recouvrez votre bien sans
rien devoir au débirentier : vous pourrez recommencer à vendre votre bien en viager, avec quelques années de plus.

Cette vente ne se réalise pas au détriment des héritiers. Au contraire, cette opération peut s’effectuer dans leur propre intérêt et même sur leur propre conseil,
afin de profiter de la fiscalité avantageuse liée au viager.

Immeuble en viager

Profiter pleinement de votre retraite

Quand on ne travaille plus, les revenus de la retraite n’augmentent pas forcément proportionnellement au niveau de vie. Le pouvoir d’achat stagne, voire diminue.

Comment ne pas être à la charge de ses enfants, profiter de ses petits-enfants en leur offrant ce qu’ils désirent et ce qui vous fait plaisir ?

Le vendeur d’un viager a la possibilité de faire indexer sa rente sur un indice qu’il choisit, ce qui lui permet de garder un pouvoir d’achat constant (cet indice est en général celui de l’indice des prix de la consommation). Vous pouvez ainsi payer des dépenses de santé qui peuvent s’avérer élevées.

Ainsi, même dans un contexte économique difficile, vous pouvez venir en aide à vos enfants financièrement et les dépanner en cas de coup dur.

Vous êtes ainsi plus confiant en l’avenir.

Retraite au bord de la Seine

Bénéficier d’une fiscalité avantageuse à Paris et en Corse

1. Vous pouvez bénéficier d’une rente exonérée jusqu’à 70 % de l’impôt sur le revenu.

  • Exonération de 30% si vous êtes âgé de moins de 50 ans,
  • De 50% si vous êtes âgé de 50 à 59 ans,
  • De 60% si vous êtes âgé de 60 à 69 ans,
  • De 70% si vous êtes âgé de plus de 69 ans.

Ainsi si vous avez plus de 70 ans au moment de la vente en viager, seul 30% de la rente sera imposable.

Ex : sur 7.420 € de rentes viagères, seulement 2.196 € seront passibles de l’impôt sur le revenu 5.123 € étant donc sans imposition.

Mais attention : il faut savoir que, comme lors d’une vente traditionnelle, la vente en viager peut dégager une plus-value imposable.

2. De plus, si vous décidez de céder tout ou en partie de votre bouquet à vos héritiers, vous ne paierez des droits de succession que pour la somme excédant 45.735 € par héritier.

Fiscalité avantageuse Montmartre

Rester chez vous

Le viager peut vous procurer les moyens de rester chez vous, même si vous avez des charges trop importantes dans votre logement.

En effet beaucoup de personnes sont devenues propriétaires, il y a 20 ou 30 ans. À l’époque, le prix de votre logement correspondait bien à vos revenus mais l’explosion des prix de l’immobilier depuis est sans commune mesure avec la faible augmentation du pouvoir d’achat.

Les charges, les impôts, l’entretien ont également vite augmenté.

La vente en viager vous permet :

– De diminuer ces frais, puisque l’impôt foncier et les gros frais (ravalement, toiture) seront à la charge de l’acheteur et, du même coup, la rente mensuelle vous permettra de faire face en toute quiétude aux frais qui resteront à votre charge.

– De financer, avec une partie du bouquet, les aménagements nécessaires. La rente indexée vous assurera le moyen de rémunérer à vie la personne qui vous aidera afin de rester chez vous.

Rester dans votre logement parisien

Les avantages apportés par le viager au « débirentier » à Paris et en Corse

Jouer sur l’aléa

L’intérêt de la vente en viager réside également dans le caractère « aléatoire » de cette forme de vente. Vous gardez toujours le secret espoir de voir l’aléa de la durée de vie du crédirentier jouer en votre faveur et donc de réaliser une bonne affaire.

Occuper le bien si vous achetez un viager libre

Le viager libre permet de devenir propriétaire d’un bien, de l’occuper immédiatement et donc de pouvoir lui apporter tous les embellissements souhaités, moyennent le versement régulier d’une rente.

Mutualiser le risque

Afin de rendre votre investissement moins anxiogène, nous avons créé un fonds en viager, VITALICIO 1, qui vous permet d’investir une somme d’argent bloquée sur 15 ou 20 ans, sur des investissements en viager.

À l’issue de cette période, vous récupérer un capital : cf notre documentation.

Payer de façon échelonnée votre achat en viager

L’un des intérêts majeurs du viager réside dans le fait que l’achat en viager permet d’acquérir un bien immobilier sans gros investissement de départ et de payer par fractions échelonnées.

En effet, le bouquet excède rarement le tiers du prix fixé et peut même être nul, si les parties en conviennent.

Le jour de la vente, l’acquéreur paie le plus souvent une partie du prix (bouquet) ainsi que les frais relatifs à l’acquisition (frais de notaire et droits d’enregistrement).

Il est également à noter que vous avez la faculté de financer l’opération grâce à un plan d’épargne-logement.

Mais attention : il vous est impossible, en revanche, de contracter un autre type de prêt dans la mesure où une hypothèque ne peut être prise par les établissements financiers sur le bien convoité.

Placer votre argent avec un viager occupé

Le viager occupé, lui, reste intéressant si vous n’êtes pas trop pressé d’utiliser le bien que vous acquérez : c’est une façon de faire un placement à moyen ou à long terme, avec un faible investissement de départ ou d’acquérir un immeuble sans avoir recours au crédit.

Il vous permet également d’investir pour votre retraite d’une façon éthique, puisque votre argent va permettre à des séniors de terminer leurs jours le plus dignement possible.

Services proposés par France Viager en Corse et en Île-de-France

  1. Une étude approfondie de votre cas :

– Estimation de votre bien,
– Que choisir : usufruits, droit d’usage ?
– Comment équilibrer vos revenus entre le bouquet initial et les rentes mensuelles ?
– Comment optimiser votre situation fiscale ?
– Vaut-il mieux faire reposer le viager sur une tête ou deux et, dans ce dernier cas, quel taux de réversion choisir ?

  1. Grâce à un système informatique de pointe nous pourrons effectuer toutes les simulations de votre choix
  2. Pour la cession proprement dite, nous assurons la rédaction des contrats en collaboration avec les notaires.
Femme qui met sa maison en viager